Accueil / ACTUALITES des territoires / La Réunion / livret pédagogique de l’exposition SCULPTURE au FRAC Réunion

Recherche

Ce livret pédagogique accompagne l’exposition Sculpture , visible au FRAC Réunion (Maison Bédier, 6 allée des Flamboyants, Piton St Leu) du 23 février au 25 août 2019. Entrée libre et gratuite les mercredi, jeudi, samedi et dimanche de 14h à 18h ; le jeudi et vendredi sur réservation pour les groupes et scolaires.
Renseignements et réservations : contact@fracreunion.fr / mediation@fracreunion.fr.

" Sculpture se veut une exposition didactique qui explore les nombreuses manières qu’ont les artistes de revisiter les traditions de la sculpture. Des matériaux aux méthodes, la sculpture contemporaine a quitté son piédestal. Aujourd’hui, elle crée du sens à partir de l’ordinaire, du quotidien, de l’incident et du transitoire, venant troubler la place qu’elle tenait dans l’histoire de l’art [...]" Salim Currimjee, commissaire de l’exposition.

Marianne Jerez
Professeur-relais du FRAC

La sculpture contemporaine interroge les matériaux et le rapport à l’espace. Repoussant les limites de la sculpture telle que définie jusqu’à la fin du XIXème siècle dans son acceptation académique, celle-ci s’est affranchie du socle et de la verticalité pour intégrer le spectateur dans son espace ; elle a diversifié ses matériaux en regard de la mutation d’une société dans laquelle les objets étaient artisanaux et construits pour durer, vers une société d’objets à durée limitée, produits industriellement.
Cette diversification des matériaux a entraîné une diversification des techniques de la sculpture. Traditionnellement la sculpture est réalisée soit par taille directe (en enlevant de la matière à un bloc de pierre, de marbre, de bois), soit par modelage (argile), modèle unique qui pourra ensuite être reproduit par moulage et coulé de métal fondu (le plus souvent du bronze, alliage de fer et de cuivre) ou de plâtre.
La sculpture moderne va développer une nouvelle technique : celle de l’assemblage. En 1912 Pablo Picasso crée ses premiers assemblages, la série des "guitares", et Marcel Duchamp en 1913 invente le ready-made. A leur suite, les artistes du XXème siècle intègrent, combinent et assemblent "des matériaux réels dans un espace réel" (Vladimir Tatline). L’assemblage deviendra rapidement la technique privilégiée de l’art moderne, et contemporain, fondée sur la réunion d’éléments hétérogènes et banals, élaborant un langage de rupture, d’opposition et de contrastes, qui correspond à l’expérience du quotidien de la vie moderne.
L’apparition de nouveaux matériaux, la fibre de verre, la résine, par exemple, verront leur appropriation en tant que matériau par les artistes, questionnant ainsi toujours la place de l’œuvre d’art dans une société de consommation d’objets.
Le XXème siècle verra également se diversifier le spectre des formes tridimensionnelles dans le champ de la sculpture : l’environnement, l’installation, la performance ...
Explorant les frontières d’une conception de la sculpture au sens élargi, les pièces présentées ici nous amènent à découvrir la diversité des formes de la sculpture aujourd’hui, tout en continuant à nous interroger sur notre identité, et notre humanité.

appuyez sur esc pour sortir du mode plein écran

Autres articles dans cette rubrique