Recherche

glossaire TICE
 
Cliquez sur la lettre de votre choix
 
A B C D E
F G H I J
K L M N O
P Q R S T
U V W X Y
    Z    

abréviations et acronymes anglais > français

Le Jargon Informatique application à télécharger (PC - Mac - Linux)

Lexique à télécharger: (cadeau d'André Pascual à la communauté) fichier .pdf 20,6Mo
Adresse Internet (Adresse IP):

Adresse identifiant une machine sur le réseau Internet. Cette adresse est composée de 4 octets (soit 32 bits) généralement écrits sous forme décimale, ce qui donne par exemple:131.221.91.50.

Adresse de réseau (IP):

Partie commune à l’adresse d’un ensemble de stations connectées sur un réseau physique. Exemple:129. 88. 0.0.

Adresse électronique (Email):

Équivalent de l’adresse postale pour la messagerie électronique. Exemple: Jean-LucDuval@imag.fr.

Analogie:

Un signal est dit analogique s’il peut prendre n’importe quelle valeur entre deux extrêmes (valeurs continues). Par opposition, un signal digital ou numérique ne peut prendre que quelques valeurs (discrètes) définies (par exemple deux valeurs -5V et +5V pour un signal binaire. Anonymous se dit des connexions réalisées avec le nom d’utilisateur anonymous. Par extension désigne les serveurs de fichiers accessibles publiquement via PPP.

Anarchie:

Nom du serveur sur l’lnternet qui permet de localiser des fichiers accessibles par FTP anonyme. Le serveur Archie français est archie.univ.rennes.fr.

APN:

«Appareil Photo Numérique», tout simplement... Le terme s’applique toutefois plus habituellement aux modèles compacts. Les reflex numériques (RN) sont parfois désignés par l’abréviation anglaise DSLR (Digital Single Lens Reflex)

ARPAnet:

(Advanced Research Project Agency Network) Réseau à commutation de paquet qui constitue la base du réseau Internet. Ce réseau voit le jour en 1969, sous la bannière du département de la Défense américaine. ARPAnet reste une des arêtes d'Internet jusqu’en 1990, date à laquelle il est intégré au NSFnet.

Artefact:

Modification de la géométrie et/ou des couleurs de l’image provoquée par l’interpolation, le dématriçage et la c o m p ression des fichiers numériques. On parle «d ’ a rt efact de compre s s i on» pour des défauts comme le crénelage des lignes obliques et la pixellisation, et « d’artefact optique » pour le moiré, l’aberration chromatique, etc…

ASCII:

(American Standard Code for Information Interchange) Système de codage des caractères alphanumériques sur 7 bits Les alphabets européens sont représentés par des versions étendues de l’ASCII codées sur 8 bits.

ATM:

(Asynchronous Transfer Mode) Technique de transmission basée sur la commutation de petits paquets de longueur fixe (Cellules). Le routage des cellules s’effectue au niveau matériel dans les commutateurs, ce qui permet de supporter de hauts débits (155, 622 M/bits et plus).

Balance des blancs, alias BB, alias BdB:

Abréviation anglaise: WB (pour "white balance"). Ce réglage de l’appareil numérique a pour fonction d’ajuster le rendu des couleurs de l’image en fonction de la nature spectrale (la température de couleur ou Tc) de la source de lumière éclairant le sujet. Si la BdB est bien réglée, une plage neutre (blanc, gris) ne présente aucune dominante colorée et toutes les couleurs de la scène sont en principe «fidèle . Si la Tc de la lumière est plus élevée que la valeur réglée sur l’appareil, l’ensemble de l’image est affecté d’une dominante bleuâtre (couleurs « froides »). Inversement, cette dominante est jaun â t re(couleurs «c h a u d es») quand la Tc de la source est plus basse que la valeur spécifiée sur l’appareil.

Bande passante:

Débit maximum utilisable sur une liaison ("la grosseur" du tuyau). Généralement donné en bits par seconde, nombres de bits que l’on peut transmettre en une seconde sur la liaison.

Bit:

Unité élémentaire d’information codée sous la forme de 0 ou 1. Un caractère est codé à l'aide de 8 bits.

BMP ou "Bitmap":

Image numérique contenue dans la mémoire de l'ordinateur où chaque "point" (bit) représente un pixel sur l'écran ou pour l'imprimante. Format d'encodage standard des images sur plate-forme Windows

Bridge:

Appellation donnée aux "reflex compacts à objectifs non interchangeables" parce qu'ils sont un "pont" (en anglais "bridge") ou une "passerelle" entre les compacts et les reflex.

Bruit (numérique):

Phénomène produisant de petits points plus ou moins colorés dans les images numériques, surtout visibles dans les zones d’ombres et les grandes surfaces homogènes comme le ciel bleu. Le bruit diminue l’intensité du signal et, en tant que tel, il se manifeste surtout aux sensibilités élevées ou en pose longue ; il affecte bien davantage les APN à petits capteurs. Le bruit d’image peut être atténué par une fonction logicielle et/ou en post-traitement.

Capteur:
Composant électronique constitué de plusieurs millions d’éléments photosensibles unitaires appelés «photosites», distribués en rangées et en colonnes (structure matricielle).
De technologie CCD ou CMOS, un capteur est complété d’un filtre mosaïque assurant l’analyse des couleurs, souvent d’un réseau de microlentilles augmentant le rendement de l’imageur, parfois d’un filtre anti-moiré. Des dimensions de la cible du capteur dépend la longueur focale de l’objectif embrassant un angle de champ donné.

CERN:

Centre européen de recherche nucléaire à Genève. Lieu où a été inventé le WWW.

CCD:

Acronyme anglosaxon pour "dispositif à transfert de charges". Le type de capteur (voir ce mot ci-dessus) équipant jusqu’à présent la plupart des APN compacts, des «bridge», ainsi que certains reflex experts.

CD-ROM:

"Compact Disc Read Only Memory" : Disque optique contenant des données pouvant être lues par un ordinateur. Un CD-ROM peut stocker 700 Mo qu'il s'agisse de donnée relatives à des programmes, à des images, à des sons, bref toutes sortes de données numériques

Client/serveur:

Mode de fonctionnement des applications sur l’lnternet. Une partie (client) dialogue à travers l’lnternet avec une autre partie (serveur). ces deux parties étant sur deux machines différentes.

CMOS:

"Complementary Metal-Oxide Semiconductor". Les performances d’un capteur CMOS d’aujourd’hui sont largement comparables à celles d’un CCD. Il offre de plus des avantages, comme la rapidité de transfert des données et un moindre coût de fabrication. Pour ces raisons, il équipe bon nombre de reflex numériques, en particulier tous les boîtiers reflex Canon EOS

Commutation de paquet: (voir aussi PPP)

(packet switching) Technique de transmission dans laquelle on divise le message à transmettre en paquets. Les paquets sont envoyés et ré assemblés à la réception. Cette technologie, qui sous-tend les réseaux X.25, optimise l’utilisation de la bande passante du réseau par un partage des ressources disponibles.

CompuServe:

Réseau informatique mondial revendiquant environ trois millions d’utilisateurs l'accès au réseau se fait via modem en se connectant sur un des points d’accès de CompuServe. Les services offerts sont la messagerie électronique (avec passerelle vers Internet), le transfert de fichiers et les forums de discussions électroniques et l’accès Internet (Web).

Courrier:

La messagerie électronique est une application courante sur les réseaux locaux et grande distance (notamment Internet). Elle permet un échange asynchrone de messages-texte pouvant être accompagnés d’éléments multimédias (sons, images, vidéo ou autres documents informatiques).

Cyberespace:

Terme de William Gibson, romancier, désignant les mondes virtuels constitués par les réseaux informatiques mondiaux.

Dématriçage:

Un capteur classique est pourvu d’un filtre mosaïque RVB (rouge / vert / bleu) sélectionnant les couleurs en fonction de l’intensité de la lumière reçue par chaque pixel. Afin d’affecter les trois valeurs RVB afférentes à la couleur de chaque pixel, le microprocesseur de l’appareil (ou le logiciel de conversion RAW) procède à la complexe opération de dématriçage, par interpolation de la valeur du pixel considéré avec les valeurs recueillies par les pixels environnants. Les algorithmes propriétaires mis en oeuvre cherchent à réduire les artefacts de moiré au minimum

DPI:

"dots per inch" (en français "ppp" ou "ppi") point par pouce / point par inch (1 inch =1 pouce = 25,4 mm) : mesure de la résolution des images. Plus il y a de "points par pouce" plus la "trame" de l'image est fine et la qualité DE L'IMPRESSION SUR PAPIER de l'image élevée. En réalité toutefois, c'est le nombre TOTAL de pixels composant une image qui déterminera sa qualité, sa "finesse" : si on augmente les dimension de l'image quand on diminue le nombre de dpi/ppp, le résultat final sera le même si le total des pixels est le même.

DNS:

(Domain Name Server) Protocole Internet assurant la conversion entre les noms IP (par exemple cosun200.unil.ch) et les numéros IP (par exemple 130.224.33.9) des machines reliées à Internet. Ce système est basé sur l’organisation arborescente du système de nommage de machines utilisé sur Internet.

DVD:

"Digital Versatile Disc" : sorte de "Super CD-ROM" contenant 7,3 fois plus de signaux que ce dernier, et permettant donc une beaucoup plus grande autonomie, surtout utile pour l'image animée, très vorace en mémoire. Le mot anglais "versatile" indique bien sa vocation de polyvalence. Il existe plusieurs sortes de DVD : d'une part les "simple couche" qui permettent de stocker 4,7 Go et les "double couche" qui permettent de stocker 8,5 Go, d'autre part les DVD "ROM" (qui permettent seulement la LECTURE d'informations, les DVD-R pour "recordable" (en français "inscriptibles") qui permettent d'enregistrer soi-même les informations, enfin les DVD-RW pour "rewritable" (en français "réinscriptible"), ces derniers permettant d'effacer puis réenregistrer, comme une bande magnétique traditionnelle. Denière distinction, relative au mode d'écriture et donc à la compatibilité à la lecture, il y a les DVD "+" et les DVD "-". Nous renvoyons le lecteur à des sites plus spécialisés en numérique pour l'explication de la différence etntre les "plus" et les "moins"..

E-mail:

(Electronic mail) Voir Courrier.

EXIF:

Système maintenant normalisé le codage des informations relatives aux conditions de prise de vue d’une image numérique. C’est un sous-fichier accompagnant le fichier image, listant de nombreux paramètres: ouverture, vitesse d’obturation, sensibilité ISO, réglages de l’appareil, date et heure de prise de vue, etc. Sauvegardées dans le fichier, ces données s’avèrent précieuses lors de son post-traitement

FAQ:

(Frequently Asked Questions) "Foire aux questions", document qui regroupe les questions et les réponses les plus courantes associées sur un sujet. De nombreux news groups et quelques listes de diffusion publient régulièrement des FAQs, "TOP 50" des questions posées, de manière à ce que les nouveaux participants trouvent les réponses aux questions déjà posées par d’autres.

Flare:

Terme anglais pour "lumière parasite" : il s'agit de rayons lumineux qui ne forment pas d'image, mais viennent se superposer à l'image en la ternissant. Un traitement antireflet correct minimise le défaut.

Flash TTL:

Flash dont le dosage de lumière est mesuré "à travers l'objectif" (through the lens)

Fondu enchaîné:

technique de prise de vue (ciné, vidéo) ou de projection (diapositive) consistant à faire apparaître une image PENDANT que l'autre disparaît. La projection sonorisée de diapositives en fondu enchaîné porte le nom de diaporama.

Format:

Manière dont sont codés les fichiers numériques pour être stockés ou transmits via un réseau. Exemples de formats d'images: JPEG, TIFF, BMP, PSD, PCT, GIF etc…

Forum:

(électronique) News Group ou liste de diffusion électronique:

FTP:

(File Transfert Protocol) Nom du protocole et de l’application utilisés communément sur l’lnternet pour transférer des fichiers Le serveur FTP anonyme est abusivement appelé FTP seulement.

FTP anonyme:

(FTP anonymous) Utilisation de l’application FTP pour, côté serveur, mettre à disposition des documents et côté client, y accéder librement sans mot de passe.

Fuzzy Logic:

Traitement de l'information qui permet aux capteurs mesurant la lumière et la distance de tenir compte avec souplesse des petites variations de la scène lue à travers l'objectif. On pourrait traduire ce terme anglais par "logique souple" (plutôt que par la traduction littérale qui serait bizarrement : "logique floue"!).

Gb ou Go ou Giga-byte ou Giga-octet:

1.024 méga-octets = 1.048.576 kilo-octets = 1.073.741.824 octets (voir : "octet")

Gopher:

Système d’information distribué fonctionnant en mode client-serveur. l'accès à

I’information est structuré selon un réseau de menus multiniveaux.

Grand angle:

Objectif de courte focale offrant un angle de vision large permettant un "recul artificiel" pour photographier un groupe, un monument, un paysage, etc.
Il est à noter que la création d’objectifs super-grand-angle pour les appareils photonumériques compacts est très difficile (de fait, il n’y en a pas), alors que le problème est maintenant assez bien résolu pour les reflex à objectifs interchangeables, à capteur de format 4/3 (dits aussi "APS"

Hacker :

À l'origine désigne une personne qui aime comprendre et utiliser les finesses techniques des programmes. Abusivement employé maintenant pour désigner aussi un < pirate > qui entre par effraction sur les machines.

Histogramme:

Graphique indiquant la luminosité de l'image, que l'on trouve sur le moniteur LCD de certains appareils photo numériques, et dans les outils de la plupart des logiciels de retouche. L'axe horizontal désigne le niveau de luminosité, l'axe vertical le nombre correspondant de pixels utilisés

HTML:

(HyperText Mark-up Language) Langage de balisage utilisé pour spécifier la mise en forme des documents dans le WWW HTML est interprété par les logiciels clients comme les navigateurs internet (FireFox, Internet Explorer, Netscape, Safari, Opera etc...).

Hyperfocale:

Distance minimale pour laquelle un objet est net, lorsque la mise au point est faite sur l'infini. Si la mise au point est faite sur la distance hyperfocale, l'image sera nette de la moitié de cette distance hyperfocale jusqu'à l'infini

Hypertexte, Hyperdocument:

Texte comportant des mots renvoyant à d'autres textes ou parties du texte. Par extension, un système hypertexte est un logiciel capable d’afficher un tel document et de supporter le parcours non linéaire.

Hypermédia:

Hyperdocument comportant des éléments multimédias (image fixe, son, vidéo).

IAB:

(Internet Architecture Board) Conseil technique qui supervise le développement de l’Internet.

IETF:

(Internet Engineering Task Force) Ensemble de groupes de travail qui en particulier, définissent les évolutions techniques (nouveaux standards) de l’Internet.

Images Numériques (Voir article lié .pdf)

Indice de lumination, ou IL:

Combinaison du diaphragme et de la vitesse d'exposition, pour une sensibilité de film donnée, et des conditions d'éclairage données, définissant ainsi une quantité de lumière atteignant le capteur ou la pellicule. En anglais, IL se traduit par EV, pour "Exposure Value"

Infographie

Technique du dessin assisté par ordinateur. C'est une activité artistique et graphique qui utilise les outils et supports informatiques. C'est un des nombreux domaines des arts graphiques liés à l'imprimerie et aux arts numériques.

Internaute:

Utilisateur de ressources Internet.

Interpolation:

ou "rééchantillonage" À l’aide d’un logiciel de traitement : création de pixels supplémentaires dans une image numérique. Ceci permet, par exemple, de réaliser des agrandissements sans faire apparaître de «crénelage» , alors que la résolution d’origine était trop faible pour le format final désiré.

Intervalomètre:

Dispositif permettant de programmer la prise de vue à raison d'une photo toutes les N (fractions de) secondes.

Internet Protocol (IP):

Protocole de communication utilisé par toutes les stations sur l’Internet.

IPng:

(Internet Protocol next generation) Future version 6 du protocole IP destinée à remplacer le protocole IPv4 actuel.

IRC:

(Internet Relay Chat) Système autorisant la discussion (texte) en temps réel.

ISO:

"International Sandard Organization". Echelle internationale de sensibilité des films. Précisons pour les non-spécialistes que la valeur qui exprime les I.S.O. sur les boîtes de films et dans le vocabulaire des revendeurs et utilisateurs, est identique à la valeur A.S.A. (400 ISO = 400 ASA). Même si, en réalité on est supposé accoler à l'arrière la valeur équivalente en D.I.N. (ISO 400/27)

Jet d'encre:

Technique d’impression la plus utilisée dans les imprimantes domestiques et de grand format. Les pixels, les valeurs et les couleurs de l’image source sont reconstitués par des «nuages» de fines gouttelettes d’encres colorées projetées sur le support papier.

JPEG:

Joint Photographic Expert Group. Un des principaux types de fichiers avec lesquels il est possible de sauvegarder une image numérique, qui offre en particulier l'avantage d'une palette assez large de degrés de compression des images, en million de couleurs ou en niveaux de gris très utilisé sur internet.

Kb ou Kilo-byte ou Ko ou Kilo-octet:

1024 octets (voir ce mot)

Latence:

La latence au déclenchement (ou «parallaxe de temps») d’un appareil est l’intervalle de temps écoulé entre l’instant où l’on presse le déclencheur et celui où l’image est enregistrée. Certains compacts numériques – mais pas tous – ont un temps de latence élevé qui les rend impropres à la photo sur le vif. Au contraire, le temps de latence des DSLR d’aujourd’hui est extrêmement bref : c’est d’ailleurs ce qui autorise la prise de vues en rafales au rythme de 3 images/s ou plus.

LCD:

Liquid Crystal Display : écran d'affichage à cristaux liquides, sur lequel apparaissent les informations et icônes sur l'appareil (numéro de vue, modes flash et autres).

Listserv:

Terme maintenant générique pour désigner un logiciel serveur de liste de diffusion.

Macro:

Prise de vue très rapprochée. En principe, il faut que le sujet mesure sur le film au moins la moitié de ce qu'il mesure dans la réalité pour qu'on puisse vraiment parler de macrophotographie. En pratique, les fabricants appellent "macro" toute prise de vue très rapprochée, même si le sujet ne mesure qu'un cinquième de sa taille sur le film.
Si on veu transposer ces normes en numériques, il faut imaginer que la longueur de l'image correspond à 36mm. On parlera donc de "vraie macro" si le sujet (en fait : le "champ", voir ce mot) ne mesure pas plus de 7cm dans la réalité.
La photo rapprochée de sujet plus grands s'appelle la "proxiphotographie"

Mb, Méga-byte, Mo, Méga-octet:

1.024 kilo-octets = 1.048.576 octets (voir ce mot)

Mesure intégrale:

mesure de la lumière sur l'ensemble de l'image, en une seule fois. Le posemètre mesure la moyenne de l'ensemble des lumières composant l'image.

Mesure matricielle:

mesure multizone (voir le mot suivant) encore plus élaborée.

Mesure multizone:

Mesure de la lumière sur plusieurs partie de l'image, l'appareil interprétant alors ces différentes mesures par comparaison avec une multitude d'algorithmes (exemples) que le fabricant lui a mis en mémoire. La mesure est donc une SYNTHÈSE et pas une MOYENNE du sujet.

Mesure pondérée:

Mesure intégrale (voir ce mot ci-dessus) mais privilégiant la partie du sujet statistiquement considérée comme principale.

Mesure sélective, ou "spot":

Mesure de la lumière sur une partie très limitée du sujet

Minitel:

Marque du terminal d’accès au réseau vidoétex français (Télétel) géré par France Telecom.

Modem:

(modulateur-démodulateur) Equipement capable de convertir un signal numérique en signal analogique-modulation de fréquence (et vice versa) utilisé pour permettre aux ordinateurs de communiquer par l’intermédiaire du réseau téléphonique.

Moire:

Défaut de l’image présentant des zones irisées sur des structures à trame régulière. En dépit des contre-mesures optiques et logicielles mises en oeuvre par les fabricants, cet "artefact" est susceptible d’apparaître avec tous les appareils numériques, dans certaines conditions (motifs répétitifs comme un grillage, tissus rayés, etc.). Un post-traitement logiciel permet souvent de l’atténuer, voire de le supprimer

Mosaic:

Nom d’un logiciel client Web développé au NCSA et qui fut sans aucun doute à l’origine du succès de www.

MPEG:

Motion Picture Expert Group. Standard de compression des images animées, équivalent au JPEG en images fixes

NCSA:

(National Center for Supercomputing Applications) Centre informatique de l’université de l’Illinois qui a conçu et diffusé différents logiciels du domaine public comme Mosaic et NCSA Telnet.

Netscape:

Logiciel de navigation avec les mêmes fonctionnalités que Mosaic. Il existe une version pour les plates-formes PC, Macintosh et Unix.

News:

Système de discussion asynchrone distribué permettant d’échanger des informations dans des newsgroups particuliers. 

Newgroup:

Désigne un des groupes de discussion thématique sur Usenet. Les newsgroups sont organisés suivant une structure thématique hiérarchisée.

NII:

(National Information Infrastructure) Projet de création d’un vaste réseau très haut débit aux Etats-Unis pour la recherche’ l’éducation et l’économie.

NSFnet:

(National Science Foundation Network) Dorsale du réseau Internet aux Etats-Unis entre 1986 et 1995. Aujourd’hui’ ce réseau a été remplacé par une interconnexion de grands réseaux américains. 

Octet:

Un octet est composé de huit bits (voir ce mot), et peut représenter 256 caractères, nombres, ou valeurs de couleurs

Obturateur:

Mécanisme qui, en s'ouvrant puis se fermant, laisse passer la lumière à travers l'iris du diaphragme pendant le temps voulu pour que le film soit correctement exposé.

Opérateur:

Entité qui fait fonctionner certains équipements de communication d'un réseau.

PAO:

Voir Publication assistée par ordinateur.

Panoramique:

Cadrage d'une photo suivant un rapport très allongé - par exemple 1:2,5 - pour mettre en valeur les sujets qui s'y prêtent (paysages, groupes, etc).

PGP:

(Pretty Good Privacy) Logiciel de cryptage asymétrique à clé publique capable d’assurer confidentialité et authenticité aux communications électroniques.

Photosite:

Si on compare le capteur CCD (la "surface photosensible") d'un appareil photo numérique (photoscope numérique) à un nid d'abeille, le photosite sera l'une des alvéoles de cette mosaïque. Autre comparaison : comme le fond de l'oeil est tapissé de terminaisons nerveuses, les photosites en sont l'équivalent au niveau de la surface sensible qui enregistre l'image dans un photoscope. On parle en général improprement de "pixel", mais quand vous lisez par exemple dans une documentation qu'un appareil numérique a 2,1 mégapixels, en réalité il a (environ) 2.100.000 photosites. C'est la miniaturisation toujours accrue des photosites qui permet de fabriquer des appareils proposant de plus en plus de "pixels" pour reprendre l'expression pourtant impropre.

Piqué:

Terme fréquemment utilisé par les photographes pour qualifier l'aptitude d'un objectif à rendre avec une bonne netteté et un bon contraste les détails d'une image. Une image peut être nette sans être "piquée", la netteté étant une chose et le contraste une autre, un bon "piqué" résultant de la conjugaison des deux.

Pixel:

Contraction de l'anglais "PICTure ELement". C'est le plus petit élément de l'analyse d'une image. Même si on n'utilise généralement ce terme qu'en image numérique, on pourrait l'utiliser aussi en image "traditionnelle". Souvent confondu avec "photosite" (voir ci-dessus). En réalité, le pixel est le résultat du traitement des informations capturées par les photosites. C'est ainsi qu'un appareil annonçant 3,34 mégapixels (en fait : millions de photosites) peut, selon le choix de l'utilisateur, générer des images qui ne feront que 790.000 voire 310.000 pixels suivant le taux de compression adopté. Il ne faut donc pas confondre photosite et pixel.

Planche (de) contact:

Tirage photo non agrandi. Le négatif 24x36mm est donc reproduit en imagettes de mêmes dimensions, 24x36mm, tout un film tenant sur une feuille un rien plus grande qu'une feuille de papier à lettres. Très utile pour l'archivage, et/ou le repérage des photos intéressantes.

Posemètre:

Appareil permettant de mesurer la lumière reçue par le sujet, et déterminer ainsi le meilleur couple temps de pose / ouverture de diaphragme.

Post-traitement:

Ensemble des opérations logicielles permettant la mise en forme, les corrections et les «manipulations» des images numériques.

PPI ou PPP:

"Point par inch" ou "point par pouce" : voir "dpi"

PPP: (voir aussi commutation par paquets)

Protocole de transmission par paquet sur un réseau. Les bit d'information sont groupés par petits paquets de taille constante, en faisant transiter ces derniers par diverses routes et dans un ordre quelconque.

Proxiphotographie:

Photographie rapprochée. Ne pas confondre avec "macro(photographie)". La macro correspond en effet à des prises de vues où le rapport d'agrandissement entre le sujet et son image sur la pellicule argentique 24x36mm est égal ou supérieur à 1:2 (1cm sur le film égale 2cm ou moins sur le sujet). Des rapports de 1:3, 1:4, 1:5 etc ne sont plus de la "macrophotographie" mais de la "proxiphotographie". Un zoom macro ne fait donc pas de la macro, mais de la proxiphotographie, puisque dans le meilleur des cas son rapport maxi' est de 1:4 voire 1:3.

En numérique, il faut imaginer qu'un sujet en 1:1 dans le raisonnement ci-dessus, mesurererait 36mm dans la réalité (devant l'objectif donc) s'il occupe toute la longueur de l'image, un sujet en 1:2 mesurerait 72mm, un sujet en 1:5 mesurererait 18cm, etc…

Publication assistée par ordinateur (P.A.O.):

(en anglais DTP pour Desktop Publishing), est l'ensemble des procédés informatiques (micro-ordinateur, logiciels, périphériques d’acquisition, d’écriture...) permettant de fabriquer des documents destinés à l'impression.
C'est l'évolution logique et historique de la typographie puis de la photocomposition.

RAW:

On désigne ainsi les images enregistrées en «données brutes», c’est-à-dire telles qu’elles ont été recueillies par le capteur, mais sans autre traitement que la conversion en numérique. Le mode d’enre g i s t rement en fichiers RAW est «propriétaire» de chaque constructeur (NEF pour Nikon, CR2 pour Canon, RAF pour Fuji, ORF pour Olympus). L’image correspondant au fichier RAW n’est visualisable qu’après dématriçage (voir ce mot) et conversion – grâce à un logiciel spécifique – dans un format de fichier «classique», comme le TIFF ou le JPEG. Parce qu’il contient l’intégralité des données capturées par chaque pixel, les traitements d’image (autrement assurés dans l’appareil en mode JPEG) sont désormais effectués au post-traitement. Le RAW a le grand avantage de permettre d’ajuster librement tous les paramètres de correction et de mise en forme de l’image : balance des blancs, netteté apparente (accentuation), équilibre des couleurs et des tonalités, etc.

Réciprocité:

La sensibilité d'un film chute de manière exponentielle lorsque l'on travaille à des temps de pose nettement inférieurs au 1/8e de seconde, ou nettement plus rapides qu'1/1000e de seconde. On se trouve alors dans une situation appelée "écart à la loi de réciprocité", : les connaisseurs parlent de l'«effet Schwarzschild» du nom du chercheur qui a fait cette constatation. En général, les fabricants fournissent avec les films professionnels un tableau permettant d'estimer la correction à apporter pour compenser cet écart à la loi de réciprocité ou "effet Schwarzschild". C'est moins évident pour les temps de pose nettement plus rapide qu'1/1000e de seconde... pour lesquels les données ne sont pas fournies par les fabricants.
Monsieur Willy GRELA, de la Fédération (belge) des Cercles Photographiques, précise : «Au début de la photographie, on a cru qu’un éclairement d’un lux pendant 1000 secondes donnait le même noircissement que 1000 lux pendant une seconde (loi de réciprocité). Ce monsieur Schwartzschild, astronome autrichien a démontré que cette loi de réciprocité est fausse, que le noircissement d’une émulsion photographique diminue avec la prolongation du temps de pose pour une même ouverture quand la lumière disponible diminue. Cette diminution de noircissement est «l’écart à la loi de réciprocité»

RENATER:

Réseau national de télécommunication pour l’enseignement et la recherche (en France). Interconnecte plus de 300 sites (principalement des campus universitaires et laboratoires de recherche).

Résolution:

Caractéristique d’un fichier numérique exprimant sa capacité d’être agrandi, selon le nombre de pixels qui le composent. Elle s’exprime habituellement en dpi (voir ce mot). En pratique, on considère qu’une résolution de 100 pixels par centimètre de l’épreuve finale (soit 254 dpi) procure une sensation optimale de «netteté» à une épreuve de format A4, examinée à la distance normale d’observation (30cm environ)

RSS (ou fil, flux RSS)

Le standard RSS est notamment utilisé pour la diffusion d'actualités sur Internet par les blogs professionnels ou semi-professionnels. Des annuaires répertorient ainsi un grand nombre de flux d'actualités francophones.
Ces flux peuvent généralement être lus grâce à des lecteurs en ligne, mais aussi sur des lecteurs de flux.
Plusieurs navigateurs peuvent également lire les flux RSS, notamment Maxthon, Mozilla Firefox (d'origine, ou avec les extensions Wizz RSS News Reader, infoRSS ou Sage), Opera - depuis la version 7.5 - et Safari - depuis la version 2.0. On trouve aussi un lecteur de flux dans le client de messagerie Mozilla Thunderbird. Ces logiciels permettent notamment la veille, en avertissant l'utilisateur de la modification d'un flux. Microsoft Internet Explorer 7.0 ainsi que Outlook 2007 intègrent également un agrégateur de nouvelles. Windows Vista, le dernier système d'exploitation de Microsoft gère nativement le RSS, et encourage son utilisation à travers différents types d'applications, bien au-delà des navigateurs et gestionnaires de courrier. Il est aussi possible de lire ses flux RSS sur des pages personnalisables comme netvibes, Pageflake, Igoogle, ou des portails personnalisables comme Livesticker, et d'une manière générale de nombreuses widgets ont recours à ce standard pour obtenir des informations.
Les moteurs de recherche (comme Yahoo! et Google par exemple) proposent également des fonctions d'agrégation de flux RSS sur leur page d'accueil. Par ailleurs, de nombreux moteurs de recherche se spécialisent désormais dans la recherche de fils RSS : Technorati, plazoo, feedsforme, blogdigger, jamespot, netvibes (via son ecosystem).
Les webmestres peuvent aussi récupérer ces flux pour agréger leur contenu sur leur site Internet.
Face à l'explosion des flux RSS et à la difficulté de les lire en mode texte lorsqu'ils atteignent un certain nombre, la tendance va dans le sens de leur visualisation sous une forme graphique. Page de référence sur Wikipedia

RVB/CMJN la synthèse des couleurs (voir article lié .pdf)

Serveur:

Machine ou logiciel qui offre des services à un client consommateur (utilisateur machine ou logiciel). Exemple: ftpd est un logiciel serveur.

SMTP:

(Simple Mail Transfer Protocol) Protocole utilisé pour la messagerie électronique sur l’Internet.

Streaming:

Technique qui permet de diffuser des informations video ou audio sans téléchargement complet préalable c'est à dire que l'information arrive en flot continu et commence dès les premiers octets reçus. Elle suppose une connexion assez rapide (ADSL en général) afin que le débit de ce flot corresponde avec le besoin pour une bonne visualisation ou une bonne écoute sans à-coups. Parmi les exemples de "streamings" : les animations ou vidéo en Flash, QuickTime, Real Media, Photodex Presenter, Windows Media pour les plus connus dans notre monde audiovisuel. On peut considérer que tout ce qui bouge ou s'entend quand on est sur un site Web arrive sous forme de "streaming" (avec plus ou moins de bonheur selon la liaison que l'on possède). Merci à Jean-Pierre DRUFFIN, auteur de cette définition

Température de couleurs:

La température de couleur qui s’exprime en unités kelvins (K), caractérise scientifiquement la qualité spectrale de la lumière, c’est-à-dire la répartition relative des radiations de différentes longueurs d’onde dans le spectre de la lumière blanche. La lumière est d’autant plus chargée en radiations bleues que la Tc est plus élevée. Par exemple, la lumière du jour «moyenne» a une Tc de 6500K, tandis que celle d’une lampe électrique à incandescence, bien plus chargée en radiations orangé-rouge, est proche de 3000 K. La vision humaine adapte instinctivement la «balance des couleurs» de la scène à la Tc de la lumière qui l’illumine, de telle sorte que nous n’avons pas conscience du fait que la lumière naturelle est bleuâtre («froide») etla lumière d’une lampe «tungstène» (à incandescence) est jaunâtre («chaude»). Il n’en estpas de même pour le film ou l’appareil numérique, lesquels – pour reproduire fidèlement les couleurs – doivent être équilibrés en fonction de la Tc de la lumière éclairant la scène. En photo argentique, cet équilibre s’obtient par filtrage à l’agrandissement et, en numérique, par le réglage de la balance des blancs (BdB) à la prise de vue, soit en automatique, soit en manuel.
En pratique, la notion de Tc ne s’applique qu’aux sources de lumière «homogènes». S’il s’agit, comme c’est souvent le cas, d’une scène éclairée simultanément par plusieurs sources (la lumière du jour passant par une fenêtre et le lampadaire du salon, par exemple), vous ne pouvez pas obtenir l’équilibre des couleurs pour chaque région de l’image : réglez alors la BdB (ou la Tc , ce qui revient au même) en fonction de la lumière illuminant la partie significative du sujet, le visage pour un portrait, par exemple. Après avoir ainsi approché le problème, il est généralement souhaitable d’ajuster plus finement la BdB au post-traitement, en cherchant à obtenir le rendu couleur le plus visuellement agréable sur le tirage final.

TCP:

(Transport Control Protocol) Un des protocoles de communication utilisée avec IP sur l’Internet.

Telnet:

Protocole et application utilisé sur l'Internet pour se connecter à distance sur une station et y travailler comme depuis un terminal local. Cette fonction est aussi appelée remote login ou terminal virtuel.

TIFF :

agged Image File Format. Un des standards de sauvegarde des fichiers d'image.
Le format TIFF est le plus habituellement utilisé en post-traitement pour la mise en forme et la sauvegarde des fichiers d’image avec la qualité optimale. Il en existe de nombreuses variantes (en 8 ou en 16 bits, avec ou sans compression non-destructive, etc.). Pour la prise de vue nomade, ce format (donnant des fichiers très volumineux et longs à enregistrer en mémoire) est en voie d’abandon, au profit du format de fichier RAW (voir ce mot)

Tireuse numérique:

Machine de laboratoire permettant le tirage des images numériques sur papier photo couleur. Chaque pixel de l’image est projeté sur le papier sensible par un système d’exposition laser, de photodiodes, etc. Le papier exposé est ensuite développé selon le processus chimique traditionnel.

TTL:

"Through The Lens" ("à travers l'objectif"). Mesure de la lumière après son passage à travers l'objectif. Généralisée pour la mesure de la lumière normale (soleil p.ex.), elle est utilisée aussi sur certains appareils pour la mesure de la lumière du flash, garantissant un résultat plus précis, en particulier en macro.

Unix:

Marque d'un système d'exploitation multitâche et multi-utilisateur très répandu dans le domaine scientifique.

UUCP:

(Unix-to-Unix Copy) Programme ,permettant d'échanger des fichiers entre une machine Unix et une autre.

Veronica:

Service qui permet de trouver des documents sur l'ensemble des serveurs Gopher (similaire à Archie pour FTP).

Vidéotex:

Système permettant de diffuser des informations textuelles utilisant le réseau téléphonique. L'utilisateur vidéotex se connecte au réseau en utilisant un terminal spécifique (le Minitel en France) ou un micro-ordinateur équipé d'un modem et d'un logiciel d'émulation de terminal.

Vignettage:

Obscurcissement progressif des bords et surtout des coins de l'image, provoqué soit par une couverture insuffisante de l'objectif soit par l'utilisation d'un pare-soleil trop étroit, voire d'un filtre trop encombrant

WiFi:

Système de transmission sans fil (par ondes hertziennes) des données numériques.

WWW (World Wide Web ou W3):

Système hypermédia distribué développé au CERN, basé sur une architecture client-serveur et permet de mettre à disposition des documents hypertextes. La convivialité des logiciels clients WWW comme Mosaic a propulsé le Web comme outil universel d’accès aux ressources Internet.

Zoom:

Onomatopée définissant un "objectif à focale variable", permettant de moduler l'angle de vision de l'objectif. Un zoom est dit "transtandard" ou "trans-strandard" quand il part du grand-angle (qui "éloigne" le sujet) et arrive au télé (qui "rapproche" le sujet), en passant donc par la focale "standard" (qui n'éloigne ni ne rapproche pas le sujet).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

Voir en ligne également : NOTIONS : image numérique (niveau expert)

Autres articles dans cette rubrique