Accueil / ACTUALITES des territoires / Mayotte / « portraits Inside Out » à Mayotte

Recherche

portraits Inside Out à Mayotte

Afin de travailler sur les violences physiques et verba­les dans les établissements scolaires entre élèves issus de différents villages, un projet artistique s’intitulant
« Portraits Inside Out, no violence ! » a vu le jour. Le but est de faire prendre conscience de l’unité et du lien social et culturel qui unit les gens au lieu de les diviser.

Il prend sa source auprès du projet d’art global de l’artiste contemporain J R, mondiale­ ment reconnu, qui invite toute personne à proposer des por­traits photographiques en gros plan (visages), pour délivrer un message. Les portraits sont alors installés dans des lieux qui ont du sens par rapport à ce message. Les prises de vue des lieux d’exposition sont visibles ensuite sur internet.

Les 7 classes de quatrième du collège ont travaillé sur ce projet,soit plus de 200 élèves.
Le thème retenu est la non-vio­lence, la tolérance, l’égalité.

Un premier travail a été mené sur les définitions, les associations d’idées, les références historiques avec un débat oral, des analyses de textes et d’oeuvres d’art sur la paix et la violence, la tolérance, le conflit, la confrontation...

Ensuite est venue la prise de vue de portraits expressifs :
« combattre avec les idées, les idées sur le visage » . En se prenant en photo mutuellement, les élèves ont mis en images les expressions qui leur semblaient correspondre à des situations de violence ou de paix. Ainsi,ils ont exprimé la joie, la peur, la tristesse, la honte, la fierté... Certains élèves ont fait apparaître les mots-clés directe­ment sur leur visage. D’autres encore ont travaillé sur des montages de portraits pour faire émerger de nouveau visages, et ainsi montrer l’égalité entre les personnes, l’unité malgré les différences.

portraits Inside Out à Mayotte

Ces portraits géants font sensation au premier coup d’oeil. Extrêmement communicatifs, ils interpellent les spectateurs par un regard, un sourire, une expression, dont la spontanéité et la vérité déclenchent l’empathie et l’émotion.
Par leur caractère accessible et direct, ils donnent à réfléchir sur le sujet particulièrement sensible qu’est la violence,et ses conséquences physiques et psychologiques.

Pour accompagner l ’exposition,les élèves des autres classes ont été amenés à réfléchir sur les questions de la violence. L’équipe de Français a entrepris un concours de Haïkus ouvert à tous les collègiens. Au total,plus de 60 haïkus ont été produits, par des élèves de la sixième à la troisième, sur la base du volontariat, puis 13 ont été sélectionnés par un jury d’élèves et de professeurs afin d’être répartis dans l’espace d’exposition. Cette démarche leur a permis de poser sur le papier des sentiments, des émotions, des souvenirs... les amenant ainsi à poser un œil critique sur la violence ordinaire, celle qu’ils subissent ou dont ils sont témoins quotidiennement.

L’exposition est constituée de 26 photographies d’élèves, imprimées en format affiche 91x134 cm, et de 13 Haïkus, collés sur les murs du collège.

Un dernier volet de ce projet prendra forme par la prise de vue photographique par les élèves de l’espace d’exposition, offrant une visibilité sur internet de leur travail, via le site de l’artiste J R www.insideoutproject.net.

Lucile Gobert Professeur d’arts plastiques Guillaume Saragosa Professeur de Français

portraits Inside Out à Mayotte portraits Inside Out à Mayotte vernissage01 vernissage02 vernissage03 vernissage04 vernissage05 vernissage06 vernissage07 vernissage08 vernissage09 vernissage10 vernissage11

Comment créer un groupe action ? :

le plugin acrobat n'est pas installé sur votre navigateur. Vous pouvez télécharger le fichier ici: Michel Angot - présentation

Galerie

Pièces jointes