Recherche

Leandro Erlich, a été découvert à travers des œuvres comme Swimming Pool, présentée à la Biennale de Venise en 2001 et depuis installée de façon permanente au musée de Kanazawa au Japon.

À l’instar de La Piscine, les installations de Leandro Erlich sont composées d’éléments architecturaux le plus souvent construits à l’échelle humaine : un escalier, un ascenseur, une chambre… Le public s’oriente ainsi avec une vision familière.

Grâce à ces dispositifs, il entretient avec les œuvres une relation participative. Par ce processus, il endosse le rôle d’un acteur qui lui permet d’évoluer dans une piscine sans se mouiller mais avec de mêmes visions et sensations. Cette œuvre est un bon exemple des possibilités de lecture qu’offre le travail de Leandro Erlich.

L’existence matérielle est mise en doute notamment par des dispositifs qui peuvent être des trompe-l’œil, réalisés avec de vrais ou de faux miroirs qui se dédoublent, démultiplient ou encore inversent les espaces.

Dans ce jeu d’illusions, d’inversions et de réflexions, le visiteur est invité à faire l’expérience des dons d’illusionniste de l’artiste. Mais l’expérience impose au spectateur de dépasser la fascination du phénomène optique pour explorer les profondeurs d’une réalité psychologique. Il ne crée pas un espace mais une situation avec le public, celui-ci étant souvent confronté à l’étrange expérience de sa propre présence.

En 2001, il représente l’Argentine à la 49e Biennale de Venise. En 2006, il fait partie des artistes nominés pour le Prix Marcel Duchamp. (source wikipedia)

Leandro Erlich
Leandro Erlich
Leandro Erlich
Leandro Erlich
Leandro Erlich
Leandro Erlich

- Expose actuellement au 104

- Voir également sur le blog "Lunettes rouges"

Voir en ligne le site de l’artiste

Galerie

Autres articles dans cette rubrique